Programme éducatif

Le mandat de l’éducation préscolaire est double. D’abord, il s’agit de favoriser le développement global de tous les enfants en offrant un milieu de vie sécurisant, bienveillant et inclusif, en cultivant le plaisir d’explorer, de découvrir et d’apprendre, et en mettant en place les bases de la scolarisation. Ensuite, il s’agit de mettre en œuvre des interventions préventives en procurant à la fois des activités de prévention universelles et ciblées[1].

Le jeu occupe un rôle clé dans le développement d’un enfant d’âge préscolaire. C’est pourquoi nous offrons le temps et l’espace (intérieur et extérieur) afin que l’enfant s’engage pleinement dans son jeu et développe ainsi les mathématiques, le langage oral et écrit, l’autorégulation, les habiletés sociales, la concentration et les fonctions exécutives. Ces éléments sont déterminants pour la réussite scolaire et permettent à l’enfant de commencer à jouer son rôle d’élève actif.

Le développement global de l’enfant se vit dans les domaines suivants :

  • Physique et moteur : motricité globale, motricité fine, graphomotricité, latéralité, représentation de son schéma corporel, saines habitudes de vie, etc.
  • Affectif : connaissance de soi, développement des compétences émotionnelles (grâce au programme maison d’ASÉ – apprentissages socio-émotionnels), développement de la confiance en soi, etc.
  • Social : sentiment d’appartenance au groupe, habiletés sociales (grâce au programme maison d’ASÉ – apprentissages socio-émotionnels), gestes prosociaux, etc.
  • Langagier : langage oral (compréhension, interaction, conscience phonologique, développement du vocabulaire grâce à la littérature jeunesse, etc.) et émergence de l’écrit (familiarisation avec les conventions de la langue écrite, reconnaissance des lettres de l’alphabet, adoption des comportements d’apprenti lecteur, etc.)
  • Cognitif : pensée et stratégie (jeux symboliques, jeux mathématiques et logiques, éveil aux sciences et aux technologies, etc.)

Afin de mettre en œuvre des intervention préventives, les enseignants portent un regard attentif et bienveillant sur chaque élève afin de soutenir son développement. En fonction du rythme et des besoins de l’enfant, ils proposent différentes activités ou offrent un accompagnement adapté. Par exemple, un programme de dépistage précoce des difficultés et d’intervention en lecture est instauré du préscolaire à la 3e année. Des interventions universelles sont faites en classe, et des interventions ciblées auprès d’un sous-groupe d’élèves sont réalisées par une orthopédagogue.

[1] Programme de formation de l’école québécoise, Programme-cycle de l’éducation préscolaire, gouvernement du Québec, ministère de l’Éducation, 2021.