Effort et Prise de risques

L’école privilégie la curiosité, cherche à développer le goût de l’effort, à susciter la prise de risques et à engager l’élève avec toute sa créativité dans la résolution de problèmes.

Saisir l’importance de l’effort, pour de jeunes élèves, est un apprentissage. En effet, faire un effort exige une série d’habiletés telles que s’appliquer, se concentrer et persévérer pour tendre vers un but et traverser des difficultés. Les diverses situations d’apprentissage proposées en classe et en cours d’arts leur donnent des occasions et des moyens d’exercer et de mettre à profit ces habiletés.

Lever sa main pour donner une réponse, prendre la parole pour exprimer une idée, tâtonner et tenter un nouveau raisonnement pour résoudre un problème, aller plus loin dans sa réflexion pour affiner sa pensée, expérimenter une nouvelle façon d’organiser son travail, se livrer à une improvisation musicale, s’engager avec tout son imaginaire pour laisser émerger idées, mots, images, mouvements et rythmes puis organiser ce matériau pour réaliser une production: tous les actes exigent une prise de risques.

Même si la prise de risques se vit dans des proportions et à des rythmes différents selon les élèves, c’est elle qui permet d’ouvrir sur l’inconnu, d’explorer du nouveau et de l’original et d’élargir le champ des possibles, tant du point de vue cognitif, sensoriel que de l’imaginaire.

La prise de risques appelle l’effort et l’effort permet de se dépasser.