Danse

danseprimaireSi l’on décompose un mouvement, on se rend vite compte de la difficulté à le décrire… et à le maîtriser! Un mouvement s’exécute en utilisant plus ou moins de force musculaire, à une vitesse variant du plus lent au plus rapide. De plus, le corps sculpte l’espace autour de lui en dessinant des tracés aériens, alors que les déplacements se déploient selon des trajectoires précises au sol. À ces considérations, il faut ajouter la présence des autres danseurs, avec qui et autour de qui se construit la danse. Les élèves travaillent ces différents éléments tantôt de façon spécifique, tantôt conjointement, tant en création qu’en interprétation. Ce faisant, ils apprennent à connaître et à sentir leur corps, à affiner,  préciser et nuancer l’exécution des mouvements et à élargir leur vocabulaire gestuel.

La création de danses

L’élève explore et exploite le mouvement à partir de propositions de créations variées et originales. Il apprend à sonder son imaginaire, ses idées, ses perceptions et/ou ses sentiments pour les traduire en mouvements. Il choisit et organise des éléments issus d’improvisations structurées pour en faire des phrases de mouvements, voire de courtes chorégraphies. Certaines de ces créations peuvent inclure des accessoires tels que des objets et des éléments de costume, que l’élève doit intégrer dans ses compositions.

Créer des danses permet à l’élève de se familiariser avec le langage, les outils et les codes propres à la danse. Ainsi, l’élève apprend à explorer différentes actions pour se déplacer dans l’espace, les différentes formes que peut prendre son corps, ou encore à utiliser des procédés de composition tels que la répétition ou le contraste dans l’agencement des séquences de mouvements entre elles.

L’interprétation de danses

L’élève apprend à interpréter ses propres danses, celles de ses camarades et celles de l’enseignant.

Pour pouvoir s’approprier le contenu chorégraphique d’une danse, l’élève apprend à utiliser et à maîtriser des éléments de technique du mouvement et à respecter l’intention d’expression soit l’idée, l’émotion, ou la sensation qui cherche à être transmise. Il apprend également à danser en tenant compte de certains éléments intrinsèques au contenu de la danse.  Ainsi, pour pouvoir interpréter une danse, l’élève doit tenir compte de l’organisation spatiale dans laquelle celle-ci se déploie, du rapport avec la musique (ou avec le silence ou avec tout autre type d’accompagnement), de l’énergie appropriée et des partenaires avec lesquels il danse. Il apprend à soutenir son attention tout au long de l’interprétation afin d’enchaîner les phrases de mouvements de façon continue et fluide.

L’appréciation des œuvres chorégraphiques

En visitant des œuvres chorégraphiques, les élèves développent un sens du respect envers leur propre travail et celui des autres. Ils observent, décrivent, analysent et évaluent divers aspects de ces œuvres. Ce faisant, ils apprennent à développer leur conscience artistique, leur sens critique et à affiner leur sensibilité à l’égard de divers types de danses et de diverses réalisations dansées. Par cet apprentissage, ils tenteront d’aller au-delà des idées reçues et élargiront ainsi leur bagage esthétique et culturel.

Thèmes unificateurs

De tout temps, l’humanité a dansé. Grâce aux thèmes unificateurs, l’élève sera initié aux multiples fonctions attribuées à la danse à travers l’histoire : des danses rituelles et sacrées pour honorer ou apaiser les dieux à la danse comme pratique artistique, en passant par la danse folklorique pratiquée partout dans le monde, la danse de cour à la Renaissance, la danse baroque, l’âge d’or du ballet classique au XIXe siècle, et la danse-théâtre de notre époque.